Nos actions en 2022

Conférence Impasse de la Médecine TOULOUSE

Samedi 19 Novembre 2022

Marine Martin est l'invité du colloque  : " Les Impasse de la Médecine" organisé par la Bibliothèque de Toulouse.

Cet évenement se déroullera le Samedi 19 Novembre 2022 à partir de 16H00 à l'Auditorium de la Médathèque de Toulouse qui peut acceuillr 178 personnes. Cette conférence sera accompagné d'une exposition relantant le scandale de la Dépakine

Cette conférence présentera des médicaments et traitements qui se sont avérés sans effet ou nocifs, au travers de l'exemple de la Dépakine.

Quand? Samedi 19 Novembre 2022

Où? Médiathèque José Cabanis 1 Allée Jacques Chaban Delmas 31500 Toulouse 

Qui peut venir ? Tout le monde

Merci à : Frédéric GAUDET de la bibliothèque d'Etude et du Patrimoine à Toulouseet Jeanne L'Hotelier à l'action Culturelle de Toulouse pour leur acceuil.

Résumé:

La Dépakine est l’un des plus retentissants scandales sanitaires que la France ait connu ces dernières années. Mis sur le marché en 1967, ce médicament est très efficace contre l’épilepsie. sous le nom de Dépakote et Dépamide, il est aussi commercialisé contre les troubles bipolaires depuis 1999.

Marine Martin est une mère de famille épileptique dont les enfants sont handicapés. En 2009, elle découvre sur le site internet du Centre de Recherches sur les Agents Tératogènes que la dépakine est responsable de graves malformations (10% des naissances) et de troubles neurologiques graves dont l’autisme (jusqu’à 40%) chez les bébés exposés dans le ventre de leur mère.

Ces effets étaient connus depuis 1982. Pourtant la seule mise en garde pour le grand public figure sur la boite de médicament : « en cas de grossesse prévenez votre médecin ». Commence alors un long combat pour la reconnaissance de la dangerosité du produit et la responsabilité du laboratoire Sanofi. Devenue lanceuse d’alerte, Marine Martin obtient la modification des notices d’utilisation, la création d’un pictogramme alertant des dangers sur les boites de médicaments et l’inculpation du laboratoire. Son association l’Apesac mène la première action de groupe en justice de France par une association d’usagers de la santé.

En janvier 2022, Le laboratoire Sanofi a été reconnu coupable de « défaut de vigilance et d'information sur les risques de son médicament Dépakine pour le fœtus en cas de grossesse ». Il y aurait entre 15 000 et 30 000 victimes en France. En avril 2022, le valproate de sodium-nom scientifique de la dépakine- est suspecté au Royaume-Uni d’être la cause de 20.000 bébés handicapés.