14 000

Egora le 10 avril 2016

C'est, selon l'épidémiologiste Catherine Hill et la présidente de lassociation de victimes Apesac, le nombre de victimes ayant présente des atteintes causées par l'exposition in utero au valproate de sodium.

Source « Depakine, le scandale sanitaire » Ed Laffont