La Dépakine a fait au moins 14 000 victimes

Le Courrier de l'ouest du 07 avril 2017

La Dépakine et les autres formes de ce médicament ont fait au moins 14 000 victimes, estiment l'épidémiologiste Catherine Hill et la présidente de l'association de victimes Apesac dans un livre paru hier, « Dépakine, le scandale sanitaire » (éditions Robert Laffont). Ce médicament est commercialisé en France depuis 1967 pour le traitement de l'épilepsie, et depuis I977 pour les troubles bipolaires. Il est aujourd'hui sur la sellette en raison de sa dangerosité pour le fœtus lorsqu'il est pris par une femme enceinte.