Grossesse : deux nouveaux pictogrammes « femme enceinte » sur les boîtes de médicaments

Des pictogrammes "femme enceinte" vont apparaître sur les boîtes de médicaments à partir du 17 octobre pour signaler les risques de certaines spécialités médicamenteuses sur le foetus.

Des pictogrammes « femme enceinte », on en voit déjà depuis 2006 sur les conditionnements d'alcool afin d'encourager le zéro alcool pendant la grossesse. Il en existe aussi sur certains médicaments afin d'encourager les femmes enceintes à ne pas prendre le volant après la prise de certains traitements ou à faire attention à l'exposition au soleil.

Deux pictogramme : « danger » et « interdit »

A partir du 17 octobre, ce sera au tour d'autres médicaments de voir le symbole représentant une femme enceinte sur leur boîte. L'objectif : rendre plus visible l'information relative aux risques possibles de certains médicaments pendant la grossesse. L'association d'aide aux parents d'enfants souffrant du syndrome de l'anticonvulsivant (Apesac) réclamait cette mesure depuis longtemps afin d'informer les femmes enceintes sur les dangers de certains médicaments sur le fœtus.

 

Il existera deux pictogrammes : un signalant le danger avec la silhouette d'une femme enceinte dans un triangle rouge. Le médicament doit être utilisé uniquement s'il n'y a pas d'autre spécialité médicamenteue disponible. Le second pictogramme représentera l'interdiction de prendre le médicament.

60 % des médicaments présenteront un pictogramme grossesse

Pour rappeler que l'utilisation de médicaments pendant la grossesse n'est pas banale et nécessite l'avis d'un professionnel, 60 % des médicaments comporteront un pictogramme grossesse, dont un tiers le pictogramme "interdit" et deux tiers le pictogramme "danger". A savoir : les éventuels risques apparaissent déjà sur la notice de la spécialité médicamenteuse.

 

Les femmes enceintes ne seront pas les seules concernées : les adolescentes ou les femmes en âge de procréer, et sans contraception efficace verront une indication qui leur préciseront si elles peuvent prendre tel ou tel médicament.

Même après la découverte d'une grossesse, les femmes qui prennent ces médicaments ne doivent pas arrêter les traitements ou modifier les doses prescrites sans un avis médical (médecin, sage-femme, pharmacien…).

Source : http://www.femmeactuelle.fr/sante/news-sante/grossesse-deux-pictogrammes-femme-enceinte-medicaments-43960